Le Havre, Patrimoine mondial

Vue extérieure de l'église Saint-Michel

L'église Saint-Michel

Moins monumental que l’église Saint Joseph, l’édifice mérite une visite pour sa structure atypique et ses vitraux de Boutzen. L’église Saint-Michel remplace la première église du Havre qui datait de 1661. Elle sera achevée en 1964.

C’est l’architecte Henri Colboc qui réalisa cet édifice.  Né au Havre, cet architecte diplômé d’urbanisme fut Grand Prix de Rome.

Sur le parvis, le clocher est extérieur à l’église et se hisse à 47 mètres. Vu du ciel, l’église est un livre ouvert, et le clocher symbolise le cierge. Elle s’impose au milieu d’un vaste parvis dallé.

A l’intérieur, vous découvrirez un magnifique ensemble de verrières réalisées par le maître verrier Boutzen.  Une curiosité : à l’intérieur de l’église est conservée une pierre de l’ancien hôtel de ville du Havre.

L’église conserve également « La Vierge d’argent» (en réalité en galvanoplastie, réalisée suite au vœu émis par les Havrais de ne pas voir leur ville occupée par les Prussiens en 1870), des habits sacerdotaux, un ostensoir qui aurait été offert par Napoléon III, un autel en marbre noir allié à la pierre.

L’église Saint-Michel, l’ancienne, n’a pas résisté aux bombardements de 1944. Seul son clocher restait debout ; lui-même fut détruit en 1945 par des mineurs artificiers.

Il faut attendre plus de quinze ans pour voir sa renaissance. La coopérative de reconstruction immobilière des églises et édifices religieux est en charge de sa reconstruction, cette dernière subordonnée à la reconstruction de la ville. On apprend ainsi que « l’emplacement retenu, sensiblement le même que l’ancien (…) était encombré de constructions provisoires qu’il n’était pas question de démolir ».

Le 4 octobre 1964, l’église Saint-Michel est officiellement inaugurée. Première originalité de ce nouvel édifice : le choix du béton. 

Diaporama

Intérieur de l'église Saint-Michel
Intérieur de l'église Saint-Michel
Intérieur de l'église Saint-Michel