Le Havre, Patrimoine mondial

Le clocher de l'église Saint-Joseph

L'église Saint-Joseph

C’est la visite incontournable de la ville reconstruite. Ce chef-d’œuvre d’Auguste Perret va vous surprendre. Prenez la peine d’entrer, vous allez découvrir une église moderne majestueuse.

Avec ses 6500 vitraux et ses murs en béton, l’église Saint-Joseph est un phare au cœur de la ville. Elle fut érigée en mémoire des victimes des bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

Visible à plus de 60 km au large par beau temps grâce à ses 107 mètres de hauteur, la tour-lanterne octogonale fait corps avec sa base carrée qui réunit nef et chœur. Ce chef-d’œuvre de l’architecture du 20ème siècle vous coupera le souffle par sa beauté incroyable.

Architecture & spiritualité

Architecture & spiritualité
© DR


La lumière sous un nouveau jour – Les vitraux de Marguerite Huré

Marguerite Huré (1895-1967) est une artiste peintre française et un maître-verrier considérée comme l'introductrice de l'abstraction dans le domaine du vitrail religieux. L’église Saint-Joseph est l’une de ces œuvres remarquables. Elle ne compte pas moins de 6500 verres, situés dans de hautes verrières verticales capables de filtrer la lumière extérieure. Dès votre entrée, vous serez surpris par ce contraste intérieur/extérieur. Les tonalités des verres en fonction de l’orientation et l’agencement selon une symbolique précise des couleurs et des formes.

Deux architectes pour un « emblème »

Dessinés avec Raymond Audigier, les plans de la nouvelle église située en bord de mer sont fortement influencés par les choix religieux des deux architectes. Après plusieurs négociations, un compromis est trouvé et ainsi l’ancienne église néo-gothique ravagée par la guerre laisse place à ce projet qui débutera le 21 octobre 1951.

A la mort d’Auguste Perret en 1954, les architectes de son atelier menèrent à bien ce projet. Raymond Audigier continua l’ouvrage du maître avec Georges Brochard et Jacques Poirrier, membres de l’Atelier Perret. Ensemble ils finalisèrent ce clocher dont Perret imaginait qu’il serait le premier monument visible par les passagers venant des Etats-Unis.

Achevée en 1957 avec la réalisation du chœur, l’église est remise au culte le 22 mars 1959 et l'architecte Guy Verdoïa est chargé des aménagements liés à l’autel majeur qui seront consacrés en 1964.

 

INFORMATIONS PRATIQUES
Entrée libre
​Ouvert tous les jours de 10 h à 18 h sauf cérémonies.

Diaporama